Tag « je suis bibliothécaire », mon rêve quoi !

clic

Cécile a trouvé ce Tag chez Coeur d’encre 595, cette fois, je me glisse dans la peau d’une bibliothécaire.
Pas besoin d’avoir les connaissances requises au concours, juste d’un peu d’imagination.
Pas de restrictions de budget ni de nécessité réaliste, dites ce qui vous passe par la tête !
Une seule consigne, soyez inventifs ! 

PatiVore dirait plutôt « Médiathécaire » hein 😉
J’ai effacé, sans les relire, les réponses de Cécile C pour ne pas être influencée

Quelle est la chose la plus importante selon vous dans votre bibliothèque ? (le rangement, la lumière, la fontaine à chocolat chaud planquée sous votre bureau ?) 
Evidemment le rangement ! Voir réponse ci-dessous
Et aussi des embouts aux pieds de toutes les chaises super caoutchoutés pour éviter ces bruits incessants qui déconcentrent et tapent sur les nerfs.

Comment rangeriez-vous les livres ?
C’est une vieille déformation professionnelle ! J’ai appris à l’école, les règles du classement. Le classement alphabétique par auteurs me paraît le meilleur pour retrouver les livres rangés à la queue leu leu.
Avec les nouvelles technologies, tout est devenu plus facile. Y’a des logiciels pour tout, partout 😆

Décrivez un peu la décoration (chaînes au plafond, licornes qui broutent la moquette ?)
Rien de tout ça. Du sobre, du clair, un peu de verdure, des fauteuils confortables, de grandes baies vitrées et tous les espaces insonorisés. Pas question que l’attention soit détournée de la lecture !

Quels sont vos horaires d’ouverture ?
Une grande amplitude et 7 jours sur 7. Quand on travaille, il faut pouvoir s’y rendre soit de bonne heure le matin, soit tard le soir et surtout le weekend. Les petites mamies désœuvrées le dimanche sauraient quoi faire et où aller ! Des nocturnes me paraissent même essentielles car tout l’monde n’a pas des horaires de fonctionnaires 😈

Quel serait votre rayonnage préféré, et comment le mettriez-vous en valeur ? (spots lumineux, promo du style un livre emprunté le deuxième offert ?) 
Sans aucun doute, les romans français, la poésie, avec un coin littérature étrangère, un autre pour les polars, que du classique, en fait. Il faut proposer mais pas imposer. Quelques indices, des petites fiches discrètes pour suggérer telle ou telle lecture, les nouveautés.
Ah ! j’oubliais, des rayons pour les livres qui ne sont pas publiés. En enlevant tous les livres sans intérêt, ça ferait drôlement de la place 🙄

Citez une chose que toutes les autres bibliothèques n’auraient pas, parce que la vôtre est la meilleure de tout le monde de l’univers.
Un patio, tiens, pourquoi pas. Un jardin intérieur, ombragé et fleuri, gazonné où on pourrait manger un sandwich à l’heure de la pause déjeuner et des transats confortables pour y faire la sieste.

Quelle punition réservez-vous à ceux qui ne rangent pas correctement les livres et mettent le bazar sur vos belles étagères ?
Alors là, je n’y pense même pas ! Ce serait l’exclusion manu militari

Quel est le prix à payer pour un livre rendu en retard ?
Là, je serais assez conciliante. Le fait de penser à rendre le livre à la date me stresse d’avance. Et si on lit doucement et si on n’est pas dispo et si la biblio est fermée, on fait quoi ?

Tant qu’on y est, parce que vous ne vous refusez rien, votre bibliothèque a un blason et une devise : quels sont-ils ? 
Pour le blason, aucune idée. Pour la devise : « pour être heureux, lisez ! »

Quel est votre catégorie de lecteurs préférée ?
Les gens discrets, silencieux, polis, aimables, qui respectent les autres lecteurs.

Le silence est-il d’or, ou bien y a-t-il une musique d’ambiance ?
Le silence est d’or, évidemment ! Ou bien, il faudrait fournir des casques à ceux qui le désirent pour qu’ils puissent écouter un peu de musique, sans gêner les autres.

Pour faire honneur à votre profession, avez-vous un uniforme ? Si oui, comment est-il ?
Oui, oui, je suis pour l’uniforme. Sobre, élégant et confortable. Marine, de préférence. Une biblio c’est un peu comme un gros bateau, il faut que l’équipage soit identifiable 😆

Vous allez faire une exposition des livres que vous possédez : quel en sera le sujet, et comment sera-t-elle organisée ?
Comme j’suis à cheval sur l’ordre et la méthode, j’envisagerai un parcours à sens unique pour éviter le désordre. Pour le sujet, il faut que j’y rumine encore un peu…

ATTENTION ! Catastrophe ambulante, le cauchemar de votre havre de paix : des enfants turbulents. Comment réagissez-vous ?
Catastrophe, en effet ! Je m’inspirerai du Grand Suédois et installerai un immense « parc » à jeux pour les bambins pour leur éviter de s’ennuyer et de brailler et des ateliers de lecture et d’écriture pour les ados, ce qui leur fera le plus grand bien.

Vous devez faire de la pub pour votre bibliothèque pour attirer du monde, que faites-vous ? 
Je fais déambuler une armée d’hommes sandwichs dans le quartier, les jours de marché.

Acceptez-vous la diversité d’opinions littéraires, ou telle une parfaite dictature, régnez-vous en maître sur l’esprit de vos sujets abonnés ? 
Après plusieurs années assidues dans un Club de Lecture, j’accepterai les opinions diverses, même si je pense le contraire de ce qui se dit.

N’importe qui dirait que vous travaillez assidûment sur votre ordinateur, lunettes sur le nez et souris en main. En réalité, est-ce le cas ? 
Cette attitude est en fait un excellent moyen d’avoir la paix ! Passer mon temps à répondre à des questions sans intérêt m’insupporterait.

Le droit de cuissage livresque : lisez-vous vos nouvelles acquisitions avant tout le monde quitte à les mettre en retard sur le rayon, ou acceptez-vous que vos lecteurs se l’arrachent avant vous ?
Lire toutes les nouvelles acquisitions ? J’y pense même pas, vu la lenteur de mes lectures, même si je fais un stage de lecture rapide. Alors, je les laisse lire pourvu qu’ils me fichent la paix 🙄

C’est l’heure du conte : comment allez-vous l’organiser ?
Une soirée tranquille, « studieuse », avec un public attentif, ce serait parfait. Ou bien, un dimanche après-midi, quand les maris sont dispos pour garder les mômes, ferait l’affaire.
Pas d’échanges verbaux, juste de l’écoute. Et pour l’occasion, je n’hésiterais pas à trouver une ou un conteur qui saura mettre le ton juste pour animer cette lecture.

Vous allez faire intervenir un auteur : qui, pourquoi, dédicaces autorisées ?
Qui ? Michel Bussi
Pourquoi ? parce que c’est mon auteur favori
Oui, bien sûr, il pourra dédicacer ses livres, c’est même recommandé, un livre dédicacé est un vrai trésor.

Voici le couronnement de votre carrière, la réalisation de votre Grande Œuvre : vous avez publié un livre. Que deviendra-t-il dans votre bibliothèque ?
Ben, quelle drôle de question ! Il sera partout, partout, partout !

A toi de jouer, si tu le souhaites 😉