Code 612. Qui a tué le Petit Prince ?

Le « Maître du twist », à la plume poétique, ludique, surprenante, élégante, érudite -mais oui, tout ça parce qu’il le vaut bien !- en me charmant encore une fois, m’a quand même bien secouée 😆
Michel Bussi est sans conteste, depuis ses Nymphéas noirs, mon auteur favori. Classé comme écrivain de « polars », rien n’est vraiment noir dans ses romans, ses cadavres sont « propres » et cette fois même inexistants.
Quand même, il fallait oser ! S’attaquer à « mon » Petit Prince, en voilà une idée gonflée qui a titillé mon intérêt. Je ne lui reproche rien, je ne regrette rien. Et j’aime même assez beaucoup sa conclusion. Et si Michel Bussi avait raison ?…

Pour préparer ce billet, je me suis donc replongée avec délice, et un œil encore plus affûté, dans le chef d’œuvre de Saint-Exupéry ; j’ai mieux appréhendé ce conte et j’y ai encore découvert des détails qui m’avaient échappé. Si, c’est possible ! J’ai ainsi « noirci » 6 pages de mon cahier « Blog », en décortiquant chapitres après chapitres.

4e de couverture :
« Il est le livre le plus traduit au monde après la Bible, et l’un des plus vendus, conte étrange et fascinant.
Il est l’incarnation universelle de l’enfance, petit garçon blond, mordu mortellement par un serpent…
Mais la vérité est-elle aussi simple ? S’est-on vraiment déjà posé la question : « Qui a tué le Petit Prince ? » Saint-Exupéry n’aurait-il pas dissimulé l’identité de l’assassin dans son roman, lui dont la mort, quelques mois après la parution de son livre, reste tout aussi mystérieuse ?
Code 612. Qui a tué le Petit Prince ? passe en revue hypothèses, coupables et mobiles, pour enfin révéler la vérité stupéfiante sur le secret de Saint-Exupéry, et de son double de papier.
Si vous décidez de la croire… »

Michel Bussi signe une mise en abyme passionnante. Une requête haletante et poétique qui se déploie comme un jeu de piste doublé d’un hommage.

Dans son avant propos, Michel Bussi se/nous pose des questions auxquelles je n’aurais jamais pensé, même après mes nombreuses lectures du conte philosophique.
Et si le Petit Prince, ce livre universel, était en fait le testament spirituel de Saint-Exupéry ?
L’auteur lit entre les lignes et nous perd dans un dédale dont on ne sort pas indemne, certes, mais tellement rassuré sur la destinée du célèbre Aviateur, aussi rusé, semble-t-il, que son renard.
Comme dans chacun de ses romans, Michel Bussi ne renonce jamais à nous surprendre, à nous interloquer et c’est le souffle coupé qu’il faut aller à la fin de la lecture de ses livres pour pouvoir redire l’expression favorite du Commissaire Bourrel : « bon sang, mais c’est bien sûr » !

Sa version devient alors évidente et la réalité nous saute aux yeux. Et je préfère cent fois, mille fois, la vision de Michel Bussi !

Car tout est vraisemblable : l’astéroïde 612 (6-12, St-Nicolas, la Fête des enfants) a été aperçue une fois, en 1909, par un astronome turc. L’invisible, la rose, le serpent, le ciel et les étoiles, le désert, la mort, le mystère des disparitions et des corps évaporés, ces allégories renvoyant à des textes sacrés de la religion chrétienne.
Et tout au long de ces 230 pages, comme le Petit Poucet, le géographe-écrivain-poète cueille un à un les indices déposés dans les écrits de St-Ex et sème ses mots et ses vérités, comme des petits cailloux.
Michel Bussi choisit la Terre pour nous propulser à vitesse grand V sur 6 îles habitées par les 6 membres du Club B612, abandonnant le Cosmos et les 6 minuscules planètes du petit bonhomme tombé du ciel.
L’enquête sur le double « crime maquillé » du Petit Prince et de son père spirituel peut commencer.

Un jour, Oko Dolo, le businessman, maître du jeu, contacte Neven et Andie sur l’île de Riou où il habite, pour une mission très spéciale. Ensuite, ils reçoivent, à chaque étape, leur feuille de route et vont successivement à la rencontre de Marie-Swan, la vaniteuse, à Manhattan (USA), Moïses, le buveur, à Conchagüita (Salvador), Izar, le Roi, en Herminie (Ecosse), Hoshi, l’allumeur de réverbères, au phare de Djeddah (Arabie Saoudite) et enfin Stelo, le géographe, aux Bermudes, pour la fin du voyage et une chute (littéraire) vertigineuse et impensable !
Chacun des 5 premiers insulaires a sa théorie personnelle sur ces deux morts suspectes mais c’est Stelo qui a la preuve irréfutable que rien ne s’est passé comme l’Histoire l’affirme depuis 70 ans…



13 réflexions sur “Code 612. Qui a tué le Petit Prince ?

    • Hello Chantal
      Je te comprends, pour lire il faut prendre le temps de ne rien faire d’autre et c’est pas toujours possible 😉
      Si je tricote ou je sors, je ne lis pas, si je lis, je mets mes autres activités en stand by.
      Mais quand on a un bon livre, on trouve toujours un peu de temps 🙄
      Gros bisous

      J’aime

    • Hello Renée
      Si tu aimes le « vrai » Petit Prince, le conte de St-Ex, alors fonce !
      Michel Bussi m’a vraiment surprise, sidérée même et le connaissant, toujours soucieux de se camper sur des éléments, lieux existants et vérifiés, sa théorie tient vraiment debout 😆
      Bon mardi
      Gros bisous

      J’aime

  1. Bonsoir Soène !
    J’adore Michel Bussi, mais ça fait un bail que je n’ai pas lu de Bussi et là tu me mets l’eau à la bouche. Prochain passage à la fnac (ou autre librairie sur mon chemin) j’achète. Mais j’ai encore « au soleil redouté » à lire.
    Bonne soirée – Bises glaciales envoyées par le vent.

    J’aime

    • Coucou PassiFleur
      Presque minuit et encore sur l’ordi 🙄
      Il ne fallait pas trop en dire et pourtant je me suis retenue de ne pas en dire plus !
      C’est une si jolie histoire que nous conte Bussi 😉
      Et tes yeux, ça va ?
      Je ne te demande pas des nouvelles de tes cervicales 😥
      Bonne journée, bonne balade
      Des caresses et des bisous

      J’aime

  2. Hello! Me voilà après 6 heures de sommeil et sans trop de douleur! Les heures après minuit me conviennent mieux apparemment! J’ai encore préparé mon billet pour l’anniversaire de Max et je me suis » écroulée » hier soir!
    Journée marathon, notre ophtalmo est à 3/4 d’heure de route en voiture et l’HDM c’est trompé d’heure,13 heures au lieu de 13heures30! Le cabinet était fermé(!’!)donc retour à la maison !Pfff! Et re-rendez -vous vendredi!
    Je n’aurais jamais pu si bien écrire une critique de texte aussi intéressante sur ce livre ,que j’ai terminé de lire et que j’ai, comme toi, beaucoup aimé! J’y ferais référence avec un lien vers ton blog, jeudi.
    Rendez vous donc le 10! D’ici là il va falloir que je trouve matière à « remplir » mon billet☹️
    Bizz et bonne journée😘😘

    J’aime

    • Coucou PassiFleur
      Cette fois, c’est toi qui note l’heure du rv chez l’ophtalmo 😆
      Merci pour mon billet de lecture et ta traboule, jeudi !
      Pas grand chose pour le 10 chez moi, mais quelques images en couleur 😆
      Je vais essayer d’avancer encore un peu mon tricot en cours et je ferai la photo demain dans la soirée.
      Bonne journée qui est déjà ensoleillée à O. mais encore bien frisquette
      Gros bisous

      Aimé par 1 personne

      • Comme pour moi! Pas grand chose de fait pour jeudi!
        Le mois de Février a été très perturbé avec mes malades☹️🐕
        Oui j’ai noté le rendez vous sur l’agenda du téléphone et insisté pour que Michel installe l’application sur le sien😉 On l’a fait ensemble et ça fonctionne😄
        Bonne nuit!Ah! mais tu dors déjà!

        J’aime

      • Hello PassiFleur
        Oui, je dormais mais réveillée à 1 h 30 et petit déj à 4 h 45 😉 😥
        Natty adore car elle a son miam de bonne heure !
        Le petit février vous a apporté des tracas de santé, tu feras mieux pour le 10 avril 😆
        Parfait pour les applications ! C’est pratique. Moi, je fonctionne avec mon agenda et mon calendrier papier 🙄
        Bon mercredi
        La pluie va s’inviter les jours prochains 😥
        Fichue la Fête du Livre à Bron, je crois bien que je ne vais même pas me déplacer !
        Gros bisous

        J’aime

  3. Pingback: Les encours du 10 Mars – Le blog de Passiflore

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s